Les résultats de l’étude PROSPER montrent une survie sans métastases (SSM) médiane de 36,6 mois pour l’enzalutamide associé à un traitement par suppression androgénique (TSA) contre 14,7 mois pour le placebo associé au TSA1

Pour voir le communiqué de presse, cliquez-ici

AST INST/2019/0005/FR